Mr. Big est accro aux burgers. Sans rire, c’est sa lubie du moment. Et ce qui est pratique avec les lubies, c’est que c’est assez facile de faire plaisir. Alors l’air de rien comme ça l’autre jour, je rentre du boulot avec sous le bras le bouquin de recettes « Les recettes du camion qui fume ». Oui, c’était aussi un appel du pied genre « Et si tu me faisais la cuisine ce week end mon chéri !!!! » (Et ça maaaaaaarche ! Mais bon… c’est une autre histoire).

Nous voilà donc le soir même bave au coin des lèvres à feuilleter les secrets de la Kristin Frederick, cuistotte américaine sacrée grande prêtresse du burger par des milliers de parisiens plus ou moins bobos archi-addict à son food truck. Certes, il y a maybe une pointe de jalousie de ma part. Jalousie, oui, de ne plus être à Paris pour pouvoir humer l’air de temps avec ce genre de petit épiphénomène… Toujours est-il que j’ai foi en la hypitude. J’ai donc acheté ce livre les yeux fermés. SAUF QUE c’était sans compter sur la personnalité very marketing de l’Américaine. Dans le texte d’intro, on s’aperçoit vite que business is business. C’est tombé sur les burgers mais ça aurait pu tout aussi bien être autre chose. Pas de réelle passion dans la jeune femme… Et que je balance des pics l’air de rien. Les bouchers ont refusé de lui livrer la viande nécessaire parce que la quantité était trop importante, et elle crie presque au scandale. Elle voulait que Gontran Cherrier lui fasse ses 400 pains à burger quotidiens mais c’est trop là encore, alors une fois de plus elle s’offusque. Et oui, Sorry Kristin mais le sexy boulanger n’est pas à ta disposition ma jolie… Et en France, on est peut-être plus soucieux de la qualité des produits que l’on fournit qu’aux States… Bref, tu l’auras compris, la success story du camion qui fume ne m’a pas vraiment emballée. Au fil des pages, je découvre aussi qu’il n’y a pas la fameuse recette des buns, la BASE du bon burger quand même… Mais comme ce n’est pas elle qui les fabrique… ceci explique sans doute cela! C’est à moi de me scandaliser ! Ni recette de buns, ni recette de sauces, ni « trucs »… Rien d’autre que des assemblements d’ingrédients et de la mayo à toutes les pages (j’te jure!) et de TRES jolies photos il faut l’admettre. Je retiens donc les jolies photos et je passe mon chemin. Grosse déception.

Quand j’avais acheté le bouquin du Camion qui fume, un autre livre m’avait interpelée, sobrement appelé « Hamburger Gourmet » aux éditions Marabout. Je le précise, parce que je ne suis jamais déçu par cette maison d’édition, spécialement lorsqu’il s’agit de gourmandises… Voulant vite oublier ma déception (et celle de Mr. Big que j’ai pu lire dans son filet de bave à la commissure des lèvres devant les -je le répète- très jolies photos), le lendemain, je file l’acheter. Oui, je suis comme ça moi, un peu monomaniaque sur les bords. 2 livres de recettes de burger en 2 jours.

Un autre concept pour ce bouquin. C’est un resto parisien qui se cache derrière ce joli livre, mais pas question de se faire mousser. Un petit texte et basta. Un historique du hamburger, la liste des bons ustensiles à avoir, des « tips » pour avoir les bons tours de main… Dès les premières pages, on est dans le vif du sujet. Suivent la recette des buns (ENFIN!), comment choisir et préparer sa viande (ou son poisson), choisir le bon fromage, les recettes des compotées et des sauces invitant à la créativité… Bref, une vraie intro, pour avoir les vraies bases du bon burger. Malin et ludique ! J’adore !!! On y trouve des trucs tout bêtes, mais voilà, je suis contente, moi, de savoir que le bas du hamburger est appelé le « talon » et le haut « couronne », ou d’apprendre que pour servir un burger chaud, le mieux est de le mettre une minute au four à 160° une fois monté. D’ailleurs, à chaque recette son déroulé du montage… Pratique ! Et puis, les recettes elles-même sont plutôt alléchantes. Des sauces maison et des compotées aux saveurs variées… On a vraiment envie de tout goûter !

VERDICT ? Tu l’auras compris, c’est Hamburger Gourmet qui remporte (très) haut la main ce fight alors que sans les ouvrir, il y a encore quelques semaines, j’aurais tout misé sur le Camion qui fume… Déception donc… Les recettes font certes envie, mais la mayo (en tube certainement!) à toutes les pages, moi ça me laisse de marbre. C’est cliché mais c’est certainement trop américain pour moi. La cuisine française est bien spécifique et chez Blend, on ‘a bien compris ! Hamburger Gourmet, ce livre porte bien son nom et marie élégamment gastronomie et burger. Pari gagné !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 thoughts on “Blend vs Le Camion qui fume, ou comment choisir le bon livre de recettes de burger…

  1. Tu m’avais prévenu, ton article est très piquant envers Le camion qui fume. (une recette au Tabasco peut-être ???)

    Il est vrai que j’attendais plus de ce livre. Je pensais qu’il allait devenir une bible pour moi mais les 35 pages de présentation du parcours et du business de Mm Frederick ont eu raison de ma patience …. et j’avoue même ne pas avoir terminé la lecture de ce chapitre ….

    Du coup, j’ai trouvé dommage qu’un si beau livre n’ait même pas une petite recette de buns « standard », ça laisse comme un vide et l’impression de devoir obligatoirement passer par la case « Supermarché » pour pouvoir réaliser une des recettes (pains,sauces, …) c’est dommage.

    Dans l’autre livre, tout est indiqué pour réaliser des hamburgers de A à Z, et je vous le promets que c’est avec la larme à l’oeil que termine un plat « tellement que’j’suis fièr de moi !! ». Non je n’en fais pas de trop, je pense même en faire de la purée pour Mini Mo ;).

    Voila pour mon avis, « Hamburger Gourmet » comme bible et « Le camion qui fume » comme complément car il y a de bonnes idées et ce livre aborde d’autres recettes (Faute de buns on a les desserts par exemple).

  2. Je suis aussi une amoureuse des burgers. Il y a plusieurs années que je fais les recettes de « Burgers fait maison » de Marabout qui contient justement la recette des buns, des sauces, des accompagnements et bien sûr des recettes de burgers.
    J’avais repéré « Les recettes du camion qui fume » quand il est sorti mais j’ai été déçue en le feuilletant. J’ai ensuite mis « Hamburger Gourmet » sur ma shopping list mais entre temps une multitude de livres de cuisine autour des burgers sont sortis. Maintenant, c’est « Cantine California » qui me fait de l’oeil, notamment car il me semble qu’il est bourré de conseils comme « Hamburger gourmet » mais aussi parce qu’il s’élargit avec un chapitre tex mex et des desserts.
    Bref, je ne sais plus où donner de la tête et je n’ai toujours pas réussi à choisir un livre sur les burgers.

    1. Je crois bien que c’est en flânant encore une fois sur ton blog que je m’étais dit la première fois que faire soi-même ses buns c’était la classe intersidérale 🙂 Finalement, tout ça, c’est donc un peu à cause de grâce à toi !
      Cantine California me fait de l’oeil aussi… De toute façon si je m’écoutais, j’aurais une bibliothèque entière de bouquins de cuisine 😉

  3. Tu m’as convaincu… Après un mois de régime sec avec des bons résultats, je peux me permettre des écards ! Ce soir je regarde fnac, amazon & co 🙂
    Merci Mo,
    ps. à quand la photo & recette de THE burger version MO & Family?!

    1. C’est un super investissement, tu verras… Bon, après, le souci c’est qu’on y prend goût et qu’on veut essayer toutes les recettes !

  4. J’ai testé le Camion qui fume (en vrai, pas le livre) et j’ai été déçue car ce soir là il manquait des ingrédients et ils te vendent le hamburger en te disant « y a pas de fromage » et pi c’est tout, pas de ristourne… tu raques et tu manges en silence steup.

    En revanche j’ai testé deux recettes du Burger Gourmet avec des amis (à la maison donc là) celui au poulet et avocat et celui au confit de figues :on a adoré (on avait fait nos buns d’aprés la recette) !!! J suis bien d’accord avec toi !!!

    Sinon pour la petite histoire, je reviens de New York et j’ai testé une tripotée de Burgers et si tu y vas prochainement je te conseille vivement Five Guys et Shake Shack !!!!

    1. Bon bah quelle déception le camion qui fume :'( Pas franchement l’adresse à recommander on dirait !
      New York… Ahhhh j’en rêve en ce moment…

Répondre à My Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.