Il y a des produits comme ça qui s’immiscent dans votre salle de bain l’air de rien, qui y reviennent régulièrement, et qui vous suivent des années. Pour moi, c’est le cas avec le Copacabana de chez Lush.

Je l’ai découvert il y a 10 ans, à l’époque où je vivais à Brighton, et il ne me quitte plus. Hyper simple à utiliser : Comme un savon en pain, tu le prends dans la mimine, hop tu le frottes sur la peau mouillée, zou ! Tu rinces ! Et te voilà douce comme lavée avec Mir Laine ! Mais en plus de gommer divinement la peau, il lui laisse une sorte de film protecteur hydratant qui sent bon l’amande. Normal ! Les petits grains à l’intérieur c’est ça, de l’amande moulue (et aussi du riz et des haricots mais c’est quand même vachement moins glamour!). Donc de l’amande moulue enrobée de beurre de cacao et de karité. Pour un peu on se croirait dans une pub Kinder Bueno ! Mis à part un peu de parfum, tous les ingrédients sont naturels, et ça, ça me plait beaucoup! Rien que des bonnes choses pour la peau… Et cerise sur la gâteau, même pas besoin de s’hydrater après. Une sorte de 2 en 1 ultra rapide à utiliser. Pratique les jours où n’a pas le temps de se chouchouter ! Rien à redire sinon qu’il se finit toujours trop vite !

Toutes les infos sont ici !

PS : Je sais pas vous, mais moi ce titre « Copa, Copacabana », ça m’a mis la chanson dans la tête pour toute la journée 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Copa Copacabana

  1. Ayé il est dans ma salle de bains (en grande partie sur ton bon conseil). J’ai découvert récemment cette marque et je suis addict pour le moment. Ça sent tellement bon dans cette boutique qu’on a envie de tout acheter!

  2. J’utilise également ce beurre corporel, c’est mon préferé, le SM fond beaucoup trop vite même s’il sent délicieusement bon!
    Comme tu le dis, il exfolie et laisse la peau bien douce ^_^

Répondre à Mo les Bons Tuyaux Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.