Tu l’auras peut-être remarqué, toi lecteur assidu, mais j’ai une fâcheuse tendance à passer du « tu » au « vous » sans prévenir. Ca dépend tout simplement de mon humeur, de mon état d’esprit à l’instant T ou je tapote sur mon clavier.

Je ne te cache pas que dans l’absolu, je voudrais bien de tutoyer tout le temps. Je trouve ça plus amical. Ca crée tout de suite une complicité. Hein oui, que tu la sens la complicité entre nous par écran interposé. Ne me dis pas le contraire ! Mais parfois hop ! L’air de rien vas-y que je me mets à te vouvoyer, comme s’il fallait rétablir une distance. Bon, j’avoue, c’est pas vraiment un vouvoiement de politesse. (Bah oui quoi, désolée !) C’est juste que d’un coup d’un seul, je ne m’adresse plus à toi, lecteur privilégié, mais à tous les lecteurs ensemble tel un groupe en parfaite harmonie (!). Pas très sympa. Ouaip. Je sais. C’est bien ça, le pire, c’est que j’en suis consciente.

Forcément, ça serait bien plus simple si j’écrivais en Anglais. J’ai toujours envié aux anglo-saxons leur « you ». Ca doit être tellement agréable de ne pas avoir à se poser la question du « tu » ou du « vous ». Que l’on s’adresse à une seule personne ou à groupe, à sa BFF ou à un parfait un inconnu, toujours le même « you » ! Quelle chance !

En attendant, tout ça ne fait en rien avancer le schmilblick, mais au moins, sache que je suis consciente de mes faiblesses. C’est un bon début ! Et sur ces sages paroles, bon week end !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Et si on se tutoyait ?

  1. Mais si tu étais anglophone, et tu utilisais « you », tu n’aurais pas cette ambiance chaleureuse et intime que le choix de « tu » vs. « vous » te donne…..bon weekend à toi (et à vous!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.