Chic, chic ! Voilà encore une initiative comme je les aime, à la fois ludique, poétique et jolie… La ville de Nantes lance pour la 3ème année son opération « Ma Rue en Fleurs »… 

Ma Rue en Fleurs, Késako ?

C’est très simple, il suffit de filer dans l’un des points de retrait cités ci-dessous, muni d’un justificatif de domicile pour retirer l’un des 3000 sachets de graines de fleurs proposés gratuitement. Ces fleurs vivaces, nécessitent peu d’entretien et un tout petit peu d’eau. On y trouve par exemple des myosotis ou des roses trémières qui poussent facilement et rapidement. La nouveauté de cette année, c’est que 2 variétés de semis sont proposées. L’une qui verra les fleurs éclore au printemps, et l’autre à l’automne, histoire de prolonger le plaisir…

Muni de ses petites graines, on les sème dans sa rue, comme le nom de l’opé l’indique. Allez hop, dans les fissures du trottoir, hop au pied des arbres, hop contre façades de maisons, d’immeubles, et d’équipements publics… Et il ne reste plus qu’à attendre que la magie de la nature fasse son boulot et sublime ainsi la ville ! Non, vraiment, je suis carrément fan de ce concept génialissime plein de poésie !

On peut retirer ses kits de plantation depuis le 06 mars et jusqu’au 22, dans plusieurs endroits dans Nantes, à savoir :

  • – Accueil du Jardin des plantes du lundi au vendredi 12h30 – 18h
  • – Accueil du parc de Procé du lundi au vendredi 12h30 – 18h
  • – Maison de l’Erdre tous les jours sauf mardi 14h15 – 18h15
  • – Serres d’agronomie tropicale du Grand Blottereau 10h30 – 12h
  • – Accueil des Mairies annexes 9h – 17h
  • – Pôles de proximité nantais de Nantes Métropole 9h – 17h

 

Une bien jolie occasion de faire entrer la nature dans la ville, et en ce mercredi, jour des enfants, de les familiariser encore un peu avec l’environnement…

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Fleurissons Nantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.