Déc 012014
 

C’était la boutique incontournable de Chantenay, celle par laquelle toutes les balades vers Sainte-Anne se ponctuait. Et bien figure toi que la grande et bonne nouvelle, c’est que Les Enfants du Brok ont déménagé et on élu domicile en plein centre de Nantes. Chic !

C’est à 2 pas de la Cathédrale Saint Pierre que Katia a installé ses trouvailles et son enthousiasme depuis le début du mois de septembre. On y retrouve la bonne humeur qu’elle distillait déjà à Chantenay, et ses meubles vintage qu’elle restaure elle-même. Si la plupart sont laissés dans leur jus, elle propose également de les peindre selon les goûts de chacun pour coller pile poil à la déco de son chez-soi. Pas bête ! D’entrée, on note la très jolie restauration du carrelage faite par Cuisine Graphique et qui reprend des motifs carreaux de ciment sur le plus banal des revêtements. CA-NON !

Les créateurs sont toujours aussi à l’honneur dans la boutique aux allures de caverne d’Ali Baba. L’univers est hyper éclectique, il y en a pour tous les goûts, pour les enfants comme pour les grands. Je craque carrément pour les pochettes By Zoon, japonisantes à souhait, chic et graphiques comme j’aime… Et les petites porcelaines origami (Mea Culpa, j’ai oublié le nom de la créatrice !) sont vraiment à tomber… Et au milieu de ces petites merveilles, on croise des Sonny Angels mignons comme tout…

Une jolie boutique que l’on est bien contents de trouver en centre ville désormais…

Les enfants du brok
www.lesenfantsdubrok.com
7 rue Saint-Pierre à Nantes
Fixe : 02 49 44 78 32
Mobile : 06 17 45 60 71
Ouvert du mardi au samedi de 11:00 à 19:99
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème...

  4 Responses to “Les enfants du Brok ont déménagé !”

Comments (5)
  1. Un article de ouest France, ça doit te faire du bien ! A propos des enfants du brok et de la déco mode carreaux de ciment, il y a un bon artisan peintre ex arts décos qui fait des pochoirs superbes, dont motifs carreaux de ciment : cf son site « les murs de Pierre »
    Et merci pour tes coups de coeur.

    • Ohhh merci Syl! Je vais aller de ce pas voir le site dont tu me parles! Et pour l’article de Ouest France, je ne l’ai même pas vu O_o

  2. Coucou
    Et bien moi j’ai découvert une petite boutique très sympa aux allures d’atelier sur l’île de Nantes au 15 rue Pierre landais tenue par la créatrice elle même : restauration de meubles vintage année 50-60. Gael déniche des meubles qu’elle restaure, répare et peint à minima pour leur laisser le plus possible dans leur style d’origine mais avec une pointe de couleurs de qualité puisque la peinture vient de chez ressource (boutique géniale aussi !).
    Gael est marrante comme tout et travaille à merveille ! Pas un défaut, pas un oubli, pas une faute de goût ! Un petit détail qui a son importance : Gaël fait aussi des coussins magnifique avec à l’intérieur du kapok, et les tissus (ouahhhhh !). Mais pas que…
    Tout est pétillant chez elle, même son sourire plein de suie de bois quand on l’interromp dans son travail…

    A découvrir, à faire passer !

    C’est l’atelier de Niguedouille…

    • Et dire que je n’ai pas encore pris le temps de passer la voir !!!! Et pourtant ce n’est pas l’envie qui manque… Merci pour cette piqûre de rappel 😉

  3. En souvenir de nos jeunes annés à INDRET ,rue de Paris ou Patricia vous faisait répéter une pièce de
    théatre .Nous étions voisins et avons même passé des vacances ensemble au Lioran et à Vic/cère.
    C’est en feuilletant une revue sur la brocante que je me suis souvenu que tu avais ouvert une boutique
    à Nantes.J’avais aussi été en contact avec ta sœur lors du décès de ton père,avec lequel nous conversions souvent par internet.Comme à la belle époque je t’embrasse.
    Clui que tu appelais tonton Serge

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire aussi / ne sera pas diffusée)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.