Au cas où vous l’auriez oublié demain c’est l’été ! Il était donc grand temps que je vous fasse un petit point-poils ! Eh oui, car pour ceux qui n’auraient pas suivi, je vais vivre mon premier été de grande liberté sans esquiver les virées à la plage pour cause de hamster sous les bras ou dans le maillot. Eh oui, sans poil, l’été est plus fou, vous l’aurez bien compris. (Pour ceux qui n’auraient pas suivi mes aventures sur Nantes Privée, petite leçon de rattrapage ici, et )

Je vous avais annoncé que la 2ème séance était peut-être la dernière mais finalement, c’était pas nikel nikel, et comme j’aime les choses bien faites, je me suis rasée comme une acharnée pendant un mois pour stimuler la repousse, et je suis retournée chez la dermato début mai. Pas de changement quant au déroulement de la séance. Je commence à connaitre le truc. Toujours pas de crème anesthésiante et toujours pas de grande douleur non plus. Toujours la même odeur de cochon grillé par contre.

Maintenant ça fait un mois et demi et j’avoue que je suis ra-vie ! C’est quand même assez merveilleux dans la vie d’une femme de ne plus avoir à prendre rendez-vous chez l’esthéticienne, de ne plus criser quand on a oublié son rasoir pour un week end au bord de la mer, de ne plus se poser de questions avant de mettre un débardeur, de ne plus hésiter à mettre une  jolie culotte en dentelle parce qu’on pique comme la barbe de 3 jours de chéri, de ne plus éviter de lever les bras quand on porte un t.shirt un peu échancré… Bref, sans vouloir exagérer, cette épilation laser a révolutionné ma vie ! Rien que ça ! Alors OUI, oui et oui  je le recommande à toutes celles qui peuvent se le permettre !

Le seul petit bémol finalement c’est que du coup, j’ai tendance à oublier que mes jambes ne sont pas elles aussi toutes douces 7 jours/7. Alors quelque fois, je m’aperçois avec effroi que oups, je pourrais concurrencer Mr. Big niveau pilosité jambesque… c’est fou comme il y a des habitudes qu’on perd vite !

Pour ce qui est de la suite des évènements, je retournerai peut-être cet hiver si vraiment j’ai besoin d’une retouche, mais ce qui est certain c’est que je retournerai d’ici 2 ans pour une visite dermato classique de contrôle, et que je lui demanderai si les techniques ont évolué et si on peut enfin faire les jambes ! Parce que faire disparaitre les poils comme ça, comme par magie, moi je n’en reviens toujours pas !

Illustration Adéjie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Un été pas rasoir

  1. je n’avais pas suivi tes aventures dans la jungle du poil, c’est bien d’avoir sauté le pont qui sépare les poilues des imberbes, moi je suis pas sûre d’avoir la jambe assez longue 😉
    En tous cas j’ai tout lu et sans te caresser dans le sens du poil (oh la bonne formule raccord), je te dis que ton écriture est comme toi, rigolote, spontanée et sans mauvais poil 😉 bises

    1. Malheureusement, je ne sais pas trop… J’avais un chouette tout petit institut avant de passer par le laser… C’était l’institut Margaux, boulevard des Anglais, mais je ne sais pas s’ils sont ouverts en août ! Mais tiens moi au courant, ça peut intéresser certaines lectrices 😉 Merci ! Bel été !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.