Cette année encore, la mise en scène du Jardin des Plantes a été confiée à Claude Ponti dans le cadre du Voyage à Nantes. Auteur de livres pour enfants, il déploie dans le jardin son univers à la Lewis Caroll empreint de poésie et de naïveté. Forcément, son poussin est de retour, assoupi sur l’une des pelouses. C’est un peu la star du Jardin des plantes cet été. C’est même carrément l’une des stars du Voyage à Nantes 2014 ! Il a tellement fait parler de lui. C’est d’ailleurs entre autres pour lui que j’étais venue un lundi de début juillet…

Il était là, tranquillement installé contre son banc géant. Et à quelques mètres de là, j’ai découvert un petit monde. Il y avait un petit ruisseau qui faisait comme une mini cascade et des fleurs. La végétation était dense et colorée mais on devinait des champignons qui me regardaient bizarrement. La sensation était très curieuse. Puis ils se sont mit à rire. D’un rire cristallin. Ces éclats de rire d’enfants, il faut tendre un peu l’oreille pour les entendre. C’est magique ! Le texte qui accompagne cette installation baptisée Polymorphiae exactisantae est tout aussi poétique que l’installation elle-même. Il raconte comment ces petits êtres microspiques sont arrivés là… Et nous, on reste pantois devant ce spectacle. Les rires communicatifs des enfants font sourire les adultes et les regards se font aussi complices que surpris face à cette féérie… Chacun passe son chemin après quelques minutes, le sourire aux lèvres. Je ne suis pas en reste. Je repars le coeur léger et j’ai déjà ha^te d’y retourner…

Voilà exactement l’art comme je l’aime, ludique et accessible à tous. Surprenant mais pas prise de tête. Emouvant mais pas prétentieux…

Merci Monsieur Claude Ponti pour votre poésie, et Merci Le Voyage à Nantes de permettre ces petites bulles de poésie urbaine…

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Voyage à Nantes 2014, mon coup de cœur absolu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.